Détail de la session

Retour à la liste de sessions

Type :
FORUM
Date :
06 décembre 2019
Horaires :
14h15 - 15h45
Tarif :
25 €
Titre de la session :
FORUM 22 - Vraies et fausses idées dans les toxidermies
Thème :
Toxidermie
Parcours :
Pour aller plus loin
Description :

PRÉSENTATION GÉNÉRALE :



Les dermatologues sont confrontés à des éruptions parfois graves dues aux médicaments et sont aussi gênés dans leurs prescriptions par des antécédents supposés d'allergie médicamenteuse rapportés par les patients. De fausses idées ou des interdits injustifiés circulent. Quelques exemples peuvent être donnés : est-ce qu'un eczéma de contact à des antiseptiques interdit de faire des injections de produit de contraste iodé (PCI) ? Est-ce qu'une allergie à un PCI interdit tous les PCI ? Est-ce qu'un patient ayant eu "une allergie aux pénicillines" dans l'enfance doit être testé, puis-je lui administrer une céphalosporine, quid du rash durant une mononucléose ? Un médicament administré moins de 2 semaines avant le début d’un DRESS peut-il être en cause ? Les éruptions durant les chimiothérapies interdisent définitivement la classe de la molécule ? Allergique à l’aspirine je ne peux pas prendre d’anti-inflammatoire, … Une meilleure connaissance des réactions croisées, tordre le cou aux fausses croyances qui gênent les prescriptions des dermatologues facilite les prescriptions.



 



OBJECTIFS :



A partir de petits cas cliniques interactifs sur des situations cliniques fréquentes, l'objectif de cette session est d'expliquer la conduite à tenir devant un antécédent d'allergie médicamenteuse en faisant le point sur les données récentes de la littérature qui permettent de comprendre les mécanismes en cause et les réactions croisées entre médicaments courants : bétalactamines, PCI, anti-inflammatoires. Apprendre les conduites à tenir devant une éruption cutanée survenant lors d'une chimiothérapie et les propositions actuelles d'induction de tolérance médicamenteuse. Remettre en question certaines idées reçues sur les éruptions lors du DRESS ou lors de la mononucléose.



 



ACQUIS SOUHAITES :



En fonction des données d'interrogatoire, le dermatologue sera capable de préciser à son patient dit allergique aux médicaments, s'il a droit de prendre un médicament d'usage courant ou s'il doit avoir des tests allergologiques. Il sera capable de choisir un médicament de remplacement sans danger chez un patient se disant allergique aux médicaments et sera informé des nouvelles prises en charge lors des éruptions durant une chimiothérapie.



 



Session interactive avec votre smartphone


Liste des intervenants :
Orateur(s) :

Annick Barbaud
Evelyne Collet
Marie Tauber
Bénédicte Lebrun-Vignes
Catherine Droitcourt
Laurence Allanore

et sous l’égide du groupe FISARD de la Société Française de Dermatologie

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Nous employons des cookies afin d’améliorer votre navigation, générer des statistiques, assurer le suivi des campagnes publicitaires et réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de confidentialité et de cookies et comment les gérer sur votre navigateur. Vous pouvez à tout instant modifier les paramètres de gestion de ces cookies.

Ok En savoir plus