Détail de la session

Retour à la liste de sessions

Type :
FORUM
Date :
14 décembre 2018
Horaires :
09h00 - 10h30
Tarif :
25 €
Titre de la session :
FORUM 16 - La dermatologie en questions : des réponses aux questions sans réponse !
Salle :
Salle 342 B
Description :

PRESENTATION GENERALE :

En pratique quotidienne, le dermatologue est souvent confronté à des situations posant des questions thérapeutiques sans réponse facile, pour de multiples raisons : AMM trop ancienne ou non informative, recommandations non actualisées, expérience personnelle sans preuve populationnelle, difficultés d’appliquer à un patient donné des conclusions générales, pression des patients, …

A partir d’une enquête réalisée auprès de deux associations de dermatologues libéraux, des «Questions sans Réponses» simples dans le domaine de la dermatologie inflammatoire, infectieuse et oncologique seront identifiées, puis hiérarchisées selon leur importance lors du congrès de la Fédération à Antibes en mars 2018.



OBJECTIFS :

Les réponses aux« Questions sans Réponses » simples ainsi sélectionnées se feront sous forme de « flash info » avec un double point de vue pratique, libéral et hospitalier. Les thèmes abordés seront par exemple :

• Traitement des dermatoses inflammatoires (psoriasis, lupus…) : combien de temps traiter quand tout va bien ?

• Terbinafine : qui traiter ? Faut-il encore prélever systématiquement un ongle avant traitement ? Faut-il faire le bilan biologique préconisé par l’AMM ?

• Produits anti-scabieux : faut-il encore suivre le RCP pour bien traiter ?

• Dermatoses des muqueuses cortico-sensibles : comment appliquer un traitement local sans galénique appropriée ?

• Est-il raisonnable pour un dermatologue de prescrire des antibiotiques au long cours pour un érysipèle récidivant ?

• Que faire devant un échec de la doxycycline dans l’acné chez une patiente ne voulant pas de contraception ?

• Jusqu’où aller pour traiter une maladie de Bowen des membres inférieurs ?

• Comment traiter la pustulose érosive du cuir chevelu d’un sujet âgé ?

• Dermatoses chroniques graves sensibles au thalidomide : quand et comment ?

• Est-il raisonnable de proposer un traitement non chirurgical pour un mélanome de Dubreuilh ?

• Peut-on ne pas traiter les carcinomes basocellulaires superficiels d’un sujet âgé ?



ACQUIS SOUHAITES :

Le dermatologue aura acquis à la fois une méthode de réponse à ces « Questions sans Réponses » et des solutions thérapeutiques permettant une meilleure prise en charge des patients dans une réflexion bénéfice/risque individuelle.

Liste des intervenants :
Moniteurs :

Marie Beylot-Barry
Olivier Chosidow
Florence Corgibet
Sandra Ly

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Nous employons des cookies afin d’améliorer votre navigation, générer des statistiques, assurer le suivi des campagnes publicitaires et réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de confidentialité et de cookies et comment les gérer sur votre navigateur. Vous pouvez à tout instant modifier les paramètres de gestion de ces cookies.

Ok En savoir plus