Prévention du vieillissement du visage

D’après un entretien avec le Dr Thierry Michaud, Mulhouse - le vendredi 06 décembre 2019

Partager

Prévenir ou ralentir le vieillissement facial est actuellement une demande croissante notamment de la part de patientes jeunes, créant ainsi de nouveaux enjeux pour les dermatologues.

Les premières recommandations élaborées dans ce domaine mettent l’accent sur quatre points : 

  • Protéger l’épiderme et le derme (protection solaire, éviction du tabac, etc.)
  • Stimuler la néocollagénèse par la cosmétologie active (acide rétinoïque, etc.) ou des méthodes physiques (micro-needling, peelings, lasers ablatifs ou non ablatifs, etc…)
  • Réduire l’hyperkinésie musculaire par la toxine botulinique
  • Maintenir les structures profondes de soutien (fillers en injections profondes afin de restaurer les pertes de volume graisseux superficielles et profondes, suppléer à la perte osseuse, etc. 

Quelques principes fondamentaux doivent être respectés pour une prévention réussie tels que le respect de la dynamique faciale pour des résultats naturels, la prévention et la correction des expressions faciales négatives afin d’estomper le décalage entre l’image et la personnalité, enfin l’utilisation de produits aux caractéristiques rhéologiques adaptées aux différentes zones à traiter. La prévention du vieillissement facial peut commencer très tôt, aux abords de la trentaine, dès l’apparition des premiers signes de vieillissement, mais peut également être envisagée beaucoup plus tard avec une très bonne efficacité.

Partager

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Nous employons des cookies afin d’améliorer votre navigation, générer des statistiques, assurer le suivi des campagnes publicitaires et réseaux sociaux. En savoir plus sur notre politique de confidentialité et de cookies et comment les gérer sur votre navigateur. Vous pouvez à tout instant modifier les paramètres de gestion de ces cookies.

Ok En savoir plus